Blog

Remèdes naturels : Ce que votre pharmacien ne veut surtout pas que vous sachiez !

0

Nous souffrons tous, hommes, femmes, enfants ou personnes âgées, de petits maux quotidiens.
Voici une liste non exhaustive de quelques problèmes de santé qui nous tracassent fréquemment au quotidien, et qui pourraient très bien vous tarauder en ce moment même, ou dans un avenir très proche :

Maux de tête – Acidité de l’estomac – Règles douloureuses – Cystites – Acné – Allergies – Aphtes – Brûlures – Piqûres d’insectes -Nausées – Gueule de bois – Irritations de la peau – Maux de dos – Maux d’oreilles – Yeux rouges – Toux – Maux de gorge – Rhume – Grippe – Maux de dents – etc.

Plus tragique, nous sommes parfois gênés de parler de certains maux à notre médecin comme les hémorroïdes, les ballonnements et flatulences intempestives, la diarrhée, la gastroentérite, les troubles de la mémoire, le ronflement, la mauvaise haleine, la transpiration excessive, etc.

« Ce que votre pharmacien ne veut surtout pas que vous sachiez ! »

Saviez-vous que certains antiacides, pour soulager l’acidité de l’estomac, diminuent nos défenses immunitaires ?
Ou encore que le paracétamol, communément employé pour soulager les maux de tête ou les douleurs de toutes sortes, diminue les effets de la pilule contraceptive ?
Mieux vaut le savoir ! Vérifiez par vous-même, c’est pourtant bien inscrit sur la notice !

Il y a bien sûr des centaines d’autres exemples.
On constate en effet que certains médicaments entraînent une accoutumance et une dépendance.
Ils deviennent de véritables drogues.
Nous ne les prenons plus pour aller mieux mais pour éviter d’être mal !
De plus, les médicaments ont souvent de nombreux effets secondaires indésirables.
On prend alors d’autres médicaments pour contrer les effets nocifs des premiers, ce qui enclenche le cercle vicieux.

Les laboratoires pharmaceutiques ne peuvent cependant pas utiliser les propriétés des plantes ou aliments sous leur forme originale car on ne peut faire breveter quelque chose de naturel.
Ils doivent impérativement essayer de les reproduire artificiellement et ainsi gagner de l’argent grâce à leurs brevets.
Car, oui, la majeure partie des médicaments sont issus de la nature !
Mais il n’est pas facile de jouer à Dieu…. les médicaments chimiques ayant les problèmes que l’on connaît.

Ceci dit, ce qu’il faut retenir, c’est qu’il n’est pas toujours obligatoire de prendre des médicaments « chimiques » pour guérir les petits bobos de tous les jours.
Même les médecins actuels en conviennent et se montrent plus ouvert!

Il y a de nombreuses choses que l’on peut faire soi-même pour prendre soin de sa santé, et qui n’en sont pas moins efficaces.
Utiliser les remèdes naturels, les « trucs et astuces » de grands-mères ne sont nullement contradictoires avec la médecine traditionnelle.
C’est seulement mettre plus d’atouts de son côté en évitant l’utilisation, parfois abusive, de médicaments.

Il est évident que les sociétés pharmaceutiques n’ont pas vraiment envie que l’on fasse circuler l’information que la prévention ou qu’un simple INGRÉDIENT ORDINAIRE est, dans certains cas, le meilleur médicament.
Imaginez un peu le manque à gagner pour les entreprises pharmaceutiques ! On parle de milliards de dollars.

Pour en savoir + sur les remèdes naturels : voir ici

 

 

12 février 2016 |
Aller à la barre d’outils